FRANCKY CRIQUET

Biographie


Francky Criquet, né le 19 septembre 1968 à La Flèche (Sarthe), est issu d’une longue lignée de ferrailleurs-brocanteurs. Son père est natif de Fort de France, et sa mère, née à Orbec (Calvados), est normande.

Tout jeune, Francky se passionne pour les objets d’art de toutes sortes qu’il voit passer autour de lui et notamment pour les dessins et les peintures. Cette expérience le marque pour toujours et fait naître en lui le désir de dessiner, de peindre et de modeler pour son pur plaisir avec un grand talent précoce.

En 1978, à dix ans, il réalise pour l’école primaire de Verron où il est élève, une fresque murale. Il en peint une autre pour son collège en 1980. Cette année-là, il a douze ans, il gagne le premier prix du concours de la Jeune Peinture organisé par la ville du Mans. Ses dessins sont exposés l’année d’après à la mairie de La Flèche.

Francky Criquet mène son propre apprentissage en restaurant et en retouchant gravures et peintures sur le chantier familial.

Dès ses 18 ans, il se décide à vendre de l’antiquité sur de nombreux marchés et salons d’antiquaires. Il lui arrive parfois de restaurer des tableaux anciens pour des antiquaires. Certains tableaux finissent exposés dans des musées, comme à Nantes, ou chez des collectionneurs.

À côté de ce travail, il écrit de la poésie, des nouvelles, s’intéresse au théâtre, donne des cours, dessine, peint, sculpte, fait de la céramique et expose à Nantes (aux Transbordeurs en 1980, à l’Atelier La Gobretière en 1992-93, à Atelier d’Art d’Art en 1993-94). En 1995, Francky Criquet part pour l’Espagne où il travaille une année en Andalousie. Il peint dans l’atelier de Julio Fernandez Ceballos Montalban qui devient son maître de peinture. L’année suivante, c’est vers l’Angleterre qu’il émigre. Il y réalise plus de trois cents tableaux qui seront vendus plus tard aux États Unis.

À la fin de 1996, il revient en France et se mobilise dans les travaux d’architecture et de réhabilitation de l’espace troglodyte dont il a conçu l’aménagement dans le Maine et Loire. Ceci ne l’empêche pas de peindre et d’exposer à Paris, Lyon et Marseille. Jamais, en effet, il ne s’arrête de créer : dessin, peinture, sculpture et sont pour lui une nécessité quotidienne, une part incontournable de sa vie, également ponctuée de présentations au public, aux amateurs et collectionneurs.

En 2003, des expositions sont organisées par ses galeristes au Brésil, à l’Ambassade de France à Sao Paulo; aux Pays Bas à Megen ainsi qu’en Italie. L’année suivante, ses œuvres sont montrées à New York et à Miami. De 2005 à 2008, il expose régulièrement en Chine. Sa galerie, Sangshan Art, organise de nombreuses expositions à Shanghaï, à Pékin et à HangZhou.

Dans la même période, il continue d’exposer dans les plus grandes villes de France : Paris, Marseille, Lyon ou La Rochelle. En 2010, il entame une collaboration avec une nouvelle galerie italienne qui lui organise plusieurs expositions en Italie, à Rome, à Montefalco et à Brescia.

En 2013, les Archives Yves Klein, avenue du Maine à Paris, organisent une exposition de ses peintures et céramiques. L’année suivante, Francky Criquet se consacre pleinement à son art en atelier, réalisant sculptures et peintures, qui se concrétisent par une exposition de ses œuvres à Lyon (« La Galerie »).

Born on September 19th, 1968 in La Flèche (La Sarthe, France), Francky Criquet comes from a family of second hand goods /scrap metal dealers. His father is from Fort de France, and his mother, born in Orbec (Calvados, France), is Normand.

From a very young age, Francky is fascinated by the artifacts surrounding him and namely, by drawings and paintings. His childhood leaves its mark, nurturing a desire to draw, paint and sculpt for pure pleasure and with a talent which is quickly obvious.

In 1978, at the age of just ten, he paints a mural at Verron primary school where he is a pupil. He paints another for his secondary school in 1980. That year, at the age of twelve, he wins First Prize in the “Young Painters Competition” (Prix de la Jeune Peinture) organized by the city of Le Mans. The following year, several of his drawings are exhibited in the town hall of La Flèche.

Fuelled by a thirst to learn, from a young age Francky Criquet turns his hand to restoring and completing old paintings and engravings discovered in the family storerooms.

At 18, he takes the decision to work in the antiques business, selling objects at various antiques markets and trade fairs. From time to time, he restores old paintings for other antiques dealers, some of which end up exhibited in museums (Nantes) or are purchased by art collectors.

His free time is given over to writing poetry, short stories and a passion for theatre. In parallel, he gives painting classes, draws, paints, sculpts, makes ceramics and exhibits his works in Nantes (Atelier les Transbordeurs in 1980, Atelier La Gobretière in 1992-93, Atelier d’Art d’Art in 1993-94).

In 1995, Francky Criquet leaves France for Andalusia, Spain where he spends one year painting in the studio of Julio Fernandez Ceballos Montalban, who becomes his painting master. The following year, he travels to England where he produces more than 300 paintings, all of which are later sold in the United States.

On his return to France in 1996, Francky Criquet turns his hand to a completely different project: the architecture and rehabilitation of a troglodyte site in the Maine and Loire. At the same time, he continues to exhibit works in Paris, Lyon and Marseille; in effect, he never stops creating: drawing, painting and sculpture, are, for him, a daily need, an unavoidable part of his existence, punctuated by exhibitions /performances for the general public, art lovers and collectors.

In 2003, exhibitions are organized by various galleries: in Brazil at the French Embassy in Sao Paulo, in Megen in The Netherlands and in Italy. The following year, his works are shown in New York and in Miami. Between 2005 and 2008, he regularly exhibits in China, where his gallery, Sangshan Art, organizes numerous exhibitions in Shanghaï, Beijing and HangZhou.

During this same period, he continues to show his works in France’s major cities: Paris, Marseille, Lyon and La Rochelle. In 2010, he embarks on a partnership with a new Italian gallery, resulting in exhibitions in Rome, Montefalco and Brescia.

In 2013, the Archives Yves Klein, situated avenue du Maine in Paris, organizes an exhibition of his paintings and ceramics. Francky Criquet spends the following year working in his studio, producing sculptures and paintings, culminating with an exhibition of his works in Lyon (« La Galerie »).